Posez-vous des questions avant d’acheter une maison

Acheter une maison est, sans doute, une des décisions les plus difficile de notre vie, il est primordiale de se donner le temps de réfléchir sur nos priorités et nos nécessités. De nombreux aspects doivent être éclaircis avant de commencer.

Va-t-on acquérir une résidence habituelle, une résidence secondaire pour passer les vacances ou comme investissement sur la Costa Blanca? Dans le premier cas, la localisation géographique de l’immeuble se restreint à cause de la distance avec le lieu de travail, l’école des enfants, la résidence de la famille, etc. Pour une résidence secondaire, il faut d’abord déterminer si on veut être près de la mer ou de la montagne et la distance du foyer principal. Par contre, si l’achat se fait dans le but d’un investissement, le problème se pose différemment : est-ce rentable l’acquisition, en tenant compte du montant du loyer à percevoir et des charges auxquelles on aura à faire face.

Quel type d’habitation comble nos nécessités? Une maison neuve ou une maison d’occasion? De combien d’argent dispose-t-on ?

A-t-on besoin d’un appartement de 1, 2, 3, … chambres, a-t-on une famille nombreuse, le garage doit être assez grand pour deux voitures, a-t-on besoin d’un débarras, d’une piscine communautaire, d’un jardin pour les enfants, d’un court de tennis, d’un gymnase, etc. L’offre est variée pour tous les prix et les nécessités, en fonction de la localisation et de la province. Au prix d’achat, il faut aussi rajouter la TVA, le notaire, les impôts (2%-3%), …

Si on a un travail bien rémunéré et on veut une villa indépendante, plus éloignée du centre-ville qu’un appartement mais, bien plus tranquille, plus confortable, plus intime, avec un jardin et sa propre piscine et, sans avoir l’obligation d’assister aux réunions de propriétaires qui s’éternisent, il faut compter sur des prix qui oscillent entre 250.000€ et 300.000€.

Avez-vous besoin de financement pour acquérir votre logement?

Pour demander un prêt hypothécaire, il faut pouvoir faire face, avec nos biens présents et futurs, aux paiements ; c’est une obligation personnelle du débiteur.

Il faut négocier, très consciencieusement les conditions du prêt; durée de remboursement, taux d’intérêt, le prix à financer, commissions d’étude, l’ouverture, l’innovation, les liens avec la banque ou des produits à embaucher (assurance-vie, de la maison, des pensions), si des garanties de tiers personnes sont nécessaires (famille, partenaire).

Pour conclure, vous devez vous poser ces questions et bien d’autres, pour éviter ainsi le risque de prendre une mauvaise décision en achetant votre futur maison. A partir de ce moment, il faut commencer à s’informer sur l’immeuble choisi et connaître sa situation juridique.