Dossier d’investissement : Conseils pour obtenir un Oui de votre banquier

La constitution du dossier de financement est une étape incontournable dans l’investissement immobilier.

Dossier de première importante, la demande de financement est la première chose qui reflètera les grandes lignes de votre projet. En effet, c’est uniquement là-dessus que le banquier pourra décider « d’acheter » ou non votre projet.
Pour les particuliers sous CDI, le dossier de financement a de bonnes chances de passer auprès de la banque. Ceux qui sont sous CDD font face à plus de difficulté, car leur instabilité professionnelle peut être perçue comme un inconvénient par les organismes de prêt. Il y a tout de même une possibilité de faire valoir son dossier grâce à ces quelques conseils.

Assembler vos documents personnels

Constituer un dossier de financement implique que vous devez réunir tout document administratif à votre propos. Dans ce cas précis, les démarches pour concrétiser un projet immobilier peuvent facilement conduire au stress à cause de tracas qu’elles peuvent engendrer. Une bonne préparation personnelle est de mise avant de présenter votre projet auprès d’une entité bancaire. L’organisation et l’assiduité sont des qualités dont il ne faut pas négliger l’importance dans ce genre de situation.
La première chose à faire est donc de rassembler carte d’identité, les avis d’imposition les plus récents, les fiches de paie sur trois mois. Vous aurez également besoin de détenir votre contrat de travail, ainsi que des justificatifs de votre domicile. Chaque élément sera présenté en double auprès de votre banquier. Il peut également être nécessaire de détenir les papiers importants concernant votre partenaire de vie. Enfin, les documents relatifs à la propriété peuvent également être demandés si vous possédez des biens immobiliers.

Les papiers concernant votre projet immobilier

Il est dans votre intérêt de renseigner votre banquier sur les détails financiers relatifs à votre projet. Cette approche permet de réduire les risques qui pourraient parvenir par la suite. Il peut se révéler indispensable de faire appel à des professionnels pour compléter cette partie de votre dossier.
Ainsi, vous aurez par exemple besoin de faire le point sur la taxe foncière, d’obtenir des informations sur les frais liés à l’intervention d’un notaire, de vous renseigner sur les frais de gestion pour les appartements, ou encore de demander les avis d’assemblée générale au niveau des copropriétés.
En somme, la paperasse concernant votre projet immobilier est conséquente, et il est toujours préférable de rechercher le maximum d’informations à l’avance afin de ne pas être pris au dépourvu. Retenez aussi qu’une promesse de vente ou un compromis doit accompagner votre dossier. Pensez également à mentionner des chiffres exacts dans votre dossier. Des calculs bien établis sont le premier soutien de votre projet immobilier ! Il ne faut donc pas que des estimations erronées puissent venir mettre un terme à vos espoirs d’obtenir un financement.

Renseignez-vous sur le monde de l’immobilier et de l’investissement

Savoir dans quoi vous posez les pieds est important pour pouvoir éviter les faux pas. Ainsi, la lecture d’ouvrage sur le monde de l’immobilier et de l’investissement vous sera favorable. Il vous est aussi possible de trouver des blogs de référence sur la toile pour en connaitre plus sur le vocabulaire de ces domaines. Cette approche vous permettra non seulement d’éviter les fausses notes, mais aussi de montrer à votre interlocuteur que vous maitrisez votre sujet. Prendre le temps de trouver les bonnes informations donnera de vous l’image d’une personne consciencieuse, en qui les organismes financiers peuvent avoir confiance. Par la suite, ces connaissances pourront vous apporter la confiance et l’attitude nécessaires pour convaincre votre banquier du sérieux de votre projet immobilier, ainsi que de vos capacités à tenir vos engagements sur le long terme.