Vivre à Javea c’est vivre au paradis

Javéa est une ville située au Sud-Est de l’Espagne, plus précisément sur la Costa Blanca. À une centaine de kilomètres au Sud de Valence, on peut trouver une petite ville de 33000 habitants dont plus de la moitié sont des étrangers.
La “esplendorosa Xabea” (Jaume II), le Cid sejourna dans cette ville. La trace de l’histoire à Javéa est présente dans tous les coins de rue. Le miracle de cette ville a été de conserver la majestuosité  du paysage pendant l’époque de développement incessant de l’urbanisme. Grâce à ce miracle, Javéa peut montrer aujourd’hui le passage de plusieurs civilisations qui l’ont choisie pour s’installer. Entre l’an 800 a. C. et l’an 480 a. C. la civilisation grecque a fondé « Hemeroscopion » qui veut dire « Tour de guet de l’aube », puisque le cap de « Sant Antoni » est le point cardinal le plus à l’Est de l’ancienne péninsule ibérique et où les premières lueurs de l’aube apparaissent. Effectivement, une tour de guet depuis laquelle, on peut, non seulement admirer les levés du soleil mais, aussi les couchers de soleil ensevelis par un entourage magique : le Montgó. Le jour où il n’y a pas de nuage, depuis la « Cruz del Portixol » on peut contempler Ibiza. Javéa ou Xábia, en valencien, est un village de pécheurs, de cultivateurs de raisins secs, d’amandiers, etc. Javéa est un véritable miracle qui mériterait d’être caché au reste du monde pour ne pas être dé virtualisé.

Javéa possède un patrimoine historique qui date depuis la « Edad de Bronce » avec les découvertes récentes de la « Cova del Barranc del Migdia », la « Cova Tallada » ou encore la « Tosca ». Datant de la période de l’expansion de Rome, il y a de vestiges comme la « sèquia de la noria » et les « Trece albercas cuadradas » dans le Parador Nacional. L’invasion moresque, pendant huit siècles, se ressent dans tous les coins de rue ; que ce soit par les tours de défense ou par l’église forteresse du vieux quartier.
Ce qui fait de Javéa un endroit paradisiaque c’est les espaces naturels. La « Cala del Pope »  sous les falaises du « Cap de Sant Antoni », d’une beauté émouvante ; la « cala de la Granadella », parc naturel, ou encore celle d’« Ambolo » ou le « Cap Negre » et l’île de « Portixol ».
La gastronomie populaire est simple et familiale ou le riz, le poisson et les crustacés ont une importance primordiale. La région de la Costa Blanca est une région de la communauté valencienne et, par conséquent, les préparations à base de riz sont incontournables.
Jouir de cet endroit serein et secret, se rapproche de ce qu’un jour devait être le Paradis. Plus d’infos sur Javea ici…

(Visited 2 times, 1 visits today)
Revenir en haut de page